Pour information, la réforme parle de  l’autisme en le citant clairement
 De la Circulaire d'orientation et de  préparation de la rentrée 2013 (source Education Nationale) III.3. Mieux  scolariser les élèves en situation de handicap et les élèves à besoins  éducatifs particuliers
La loi du 11 février 2005 a permis de développer  rapidement la scolarisation en milieu ordinaire d'une majorité des enfants et  des adolescents en situation de handicap. C'est à présent une approche plus  qualitative qui doit être privilégiée pour construire une École inclusive,  ouverte à tous, en améliorant l'accueil et l'accompagnement des élèves et la  formation des acteurs.

Les projets personnalisés de scolarisation  (PPS), proposés par les maisons départementales des personnes handicapées  (MDPH), seront déclinés au plan pédagogique au sein des écoles et des  établissements scolaires. L'évaluation des besoins des élèves en situation de  handicap s'appuiera sur le GEVA-Sco, outil dématérialisé d'échange avec les  équipes pluridisciplinaires des MDPH. Un dialogue raisonné entre les MDPH et  les départements, à partir d'indicateurs partagés, permettra d'améliorer  l'équité territoriale en matière d'accompagnement. 350 emplois d'auxiliaires  de vie scolaire (AVS) supplémentaires seront créés à cet effet à la rentrée  de septembre 2013.

Les projets des classes pour l'inclusion  scolaire (Clis) et des unités localisées pour l'inclusion scolaire (Ulis)  feront partie intégrante du projet de l'école ou de l'établissement qui les  accueille. Plus largement, chaque projet d'école ou d'établissement devra  consacrer un volet à l'inclusion des élèves en situation de  handicap.

Le troisième plan autisme devra favoriser, le plus tôt  possible, la scolarisation des élèves présentant des troubles envahissants du  développement, pour mieux adapter leur parcours scolaire à leurs besoins.  Pour ce faire, des unités d'enseignement seront progressivement déployées au  sein de certaines écoles maternelles, afin de favoriser un accompagnement  éducatif et comportemental précoce, en partenariat avec les établissements et  services médico-sociaux. Trente de ces unités d'enseignement pilotes seront  installées pour la rentrée 2014.

Les enfants allophones  nouvellement arrivés et les enfants issus des familles itinérantes et de  voyageurs devront aussi pouvoir être progressivement intégrés en classe  ordinaire. Trois circulaires relatives aux nouvelles missions des centres  académiques pour la scolarisation des enfants allophones nouvellement arrivés  et des enfants issus des familles itinérantes et de voyageurs  (CASNAV) précisent les modalités de cet accueil.

Enfin, une  attention particulière devra être accordée aux élèves intellectuellement  précoces (EIP), pour qu'ils puissent également être scolarisés en milieu  ordinaire. À cet effet, dès la rentrée 2013, chaque enseignant accueillant  dans sa classe un élève intellectuellement précoce aura à sa disposition sur  Éduscol un module de formation à cette  problématique.